Bière Club

Et vous ? Êtes-vous tégestophile ?

Et vous ? Êtes-vous tégestophile ?

Les amateurs de bière sont nombreux à aimer déguster leur petite mousse dans un verre à l’effigie de leur breuvage préfère. Certains de ces amoureux de la pression s’attachent carrément à collectionner et entasser tous les objets qui se rapportent à cette boisson très populaire servie à nos comptoirs. Si c’est votre cas, vous êtes probablement atteint de tégestophilie !

La tégestophilie ? C’est grave Docteur ?

La tégestophilie touche de nombreux amoureux de la bière. Pour certains d’entre eux, consommer la jolie boisson, brune ou blonde, ne suffit pas. Il leur en faut plus. Et plus, ça signifie chercher, fouiner, dégoter l’objet rare, bref, collectionner et amonceler tout ce qui touche de près ou de loin, à leur boisson favorite et au monde des brasseurs et de la brasserie. Bière artisanale ou non, cela n’a pas d’importance. Ces pièces plus ou moins rares, font souvent l’objet de stockage ou d’exposition au grand dam du conjoint !

Ces bièrologues convaincus, collectionneurs passionnés, aiment à se rassembler lors de rencontres pour partager leur passion commune ou échanger sur des forums dédiés. Nos experts en biérologie pratiquent aussi le troc lorsqu’ils sont en possession de plusieurs exemplaires d’un même objet.

Mais que collectionnent les tégestophiles ?

Le tégestophile collectionne et entasse avec amour tous les objets ayant rapport à la bière et du monde de la brasserie. Quelques fois jusqu’à posséder une collection digne d’un musée, avec la tenue d’un catalogue. Nous vous proposons ici une liste qui vous permettra de savoir si vous êtes ou non frappé par le syndrome du collectionneur, ou à reconnaître ceux qui sont déjà largement contaminés, et peuvent être classés dans la catégorie des accumulateurs compulsifs.

    • Les sous-bocks, à garder en album ou en classeur
    • Les indispensables verres à bière bien entendu, et ils sont variés. Il y a les célèbres chopes, qu’elles soient droites ou bombées, avec ou sans couvercles, en verre, en étain ou en verre de Bavière. Mais la soif de collection du tégéstophile ne s’arrête pas là. Les pintes, verres emblématiques du buveur de bière, les bocks ou demis, les verres en forme de calice, les verres tulipes, évasés ou non, les verres émaillés ou encore plus original, les timbales en étain et les cornes à bière vikings. Un vrai trésor.
    • Des bouteilles à capsule en fer ou à bouchon en céramique, avec étiquettes ou sérigraphiées au nom d’une bière spécifique
    • Des caisses de transport de bière frappée à l’effigie de la bière
    • Des canettes pleines ou vides
    • Des fûts à bière ou même des tonneaux
    • Des étiquettes originales, modernes ou anciennes selon les éditions, faciles à conserver dans un album
    • Des pichets, brocs et carafes estampillés au nom d’une bière
    • Les capsules de bouteilles qui peuvent aisément être exposées en galerie plutôt qu’accumulées dans des boîtes.
    • Les supports publicitaires : casquettes, tee-shirts, parasols, porte-clés, décapsuleurs
    • Des publicités en affiches papiers, en enseignes en fer-blanc

  • Des outils utiles au brassage de la bière : des cuves de fermentation ou de garde en cuivre ou autre matériau, des thermomètres et autres curiosités
  • Tous les livres traitant de la petite mousse et du monde brassicole
  • Les machines (ou tireuses) à bière d’époque
  • Et pour les tégestophiles fortunés, des coupes très anciennes !

Nous n’évoquerons pas le sujet épineux que peut représenter la question du budget. Nous sommes pour la paix des ménages. Sachez néanmoins, que celui-ci peut s’envoler aussi facilement que les bulles de ce breuvage remontent à la surface de notre chope !

Pas encore tout à fait accroc à la collectionnite ?

Les cas les plus légers de tégestophilie se limitent à la cervalobélophilie. Si celle-ci est une affection moins profonde de la tégestophilie, elle frappe tout de même tous ceux qui accumulent les sous-bocks et les étiquettes.

Mais ces sympathiques collectionneurs ne sont pas tous des buveurs de bière. La beauté des objets dérivés du monde de la petite mousse peut rapidement vous toucher et vous contaminer. La belle robe blanche, blonde ou rousse, peut facilement faire tourner bien des têtes et vous convertir en un rien de temps en roi de l’accumulation !

Et vous, allez-vous vous laissez gagner par la tégestophilie ?